Cinq façons de faciliter la cuisine saine

C’est la lutte éternelle pour toute personne chargée de se nourrir.

“Comment faciliter une cuisine saine ?” C’est l’une des questions abordées au début du mois sur le podcast College Info Geek, en réponse à une question soumise par un auditeur. L’auditeur a expliqué qu’il/elle a du mal à cuisiner et finit souvent par commander des plats à emporter, ce qui est “contre-productif et fait mal à mon portefeuille”.

C’est une question importante, qui touche tous les adultes qui ont déjà dû s’occuper de leur alimentation, qu’ils soient en âge de fréquenter l’université ou non. Même en tant que mère de trois petits enfants, je continue à me poser cette même question au quotidien.

Pour deux étudiants qui n’ont probablement pas cuisiné pour eux-mêmes depuis aussi longtemps que moi ( !), ils ont de bonnes suggestions.

#N°1 : Facilitez-vous la vie.

Plus les repas sont simples et plus il est facile d’accéder aux ingrédients, plus vous serez enclin à manger la nourriture. Un type a suggéré de faire rôtir des légumes prédécoupés dans un moule en verre tapissé de papier parchemin et de les servir sur du riz blanc bouilli. Un autre a dit qu’il préférait ne pas cuisiner pour son déjeuner, mais qu’il mangeait un assortiment d’articles – avocats, amandes, chips de chou frisé, houmous sur seigle, œufs durs. Sa citation exacte : “Dès qu’il y a un effort, je ne veux pas”. Je pense que nous pouvons tous nous entendre.

#2 : Planifiez vos repas.

Faites un plan de repas simple pour guider vos courses et collez-le sur votre réfrigérateur (ou procurez-vous un petit tableau blanc). Cela peut vous aider à garder vos repas sur la bonne voie. Vous oubliez parfois que vous avez les ingrédients d’un plat spécifique, mais le plan vous le rappellera.

#3 : Gardez les ingrédients clés à portée de main.

Apprenez quelles sont vos denrées de base. Pour les animateurs du podcast, il s’agit d’œufs, d’amandes, de carottes, d’ingrédients de smoothie, de protéines en poudre, etc. (Bien entendu, cela sera différent pour chacun.) Lorsque les sacs de fruits et légumes surgelés se vident, un type dit qu’il les remplace immédiatement pour ne jamais en manquer, car un ingrédient manquant peut être un élément dissuasif pour la cuisine.

#4 : Cuisinez en vrac.

Tout le monde n’a ni le temps ni l’espace pour le faire, mais la préparation d’une grande et vieille casserole ou d’un pot de soupe un dimanche ou une soirée tranquille peut signifier des repas pendant des jours. Vous avez toutefois besoin d’espace de congélation et de récipients supplémentaires pour y parvenir.

#5 : Suivez votre nourriture.

Les animateurs citent The Power of Habit de Charles Duhigg, qui a constaté que les personnes qui consignent les aliments qu’elles mangent dans un journal ont tendance à manger plus sainement. Peut-être que le fait de l’écrire (en le rendant permanent) incite-t-il les gens à faire le ménage dans leur alimentation.

J’ajouterais que cela facilite aussi la planification des repas, car lorsque vous êtes à court d’inspiration, vous pouvez regarder ce que vous avez mangé d’autre ces dernières semaines et baser votre plan sur cela.

Deja una respuesta